Etape 3

Classement Live : www.jbtimeconcept.be/live/tda2018

 

MERCREDI 12 SEPTEMBRE - ETAPE 3 : MEGÈVE-GAP - 365 KM

 

Sprint final vers Cavalaire…

 

Il fallait avoir l’estomac bien accroché en quittant Megève au petit matin. Car pour mise en jambes de cette 3e étape, les organisateurs avaient placé le curseur sportif au plus haut. Du tout-terrain dans la Forêt de Quiege aux mille-et-uns virages de Molliessoullaz, les deux premières zones de régularité donnaient le tournis. Enchaînant les cols, dont un retour sur le Glandon, suivi d’une descente depuis Villard-Reculas sur les mythiques virages de l’Alpe-D’Huez vers Bourg d’Oisans pour l’heure du déjeuner. Pas le temps de digérer avant d’avaler la montée du Col d’Ornon avant le passage plus que sportif sur le col du Parquetout avant de mettre le cap sur Gap avec encore trois cols et autant de ZR à se farcir. C’est pourtant avec un grand sourire que les 76 équipages rescapés de cette édition 2018 du Trophée des Alpes ont rejoint l’une des capitales mythiques du rallye. A la veille de l’arrivée à Cavalaire-Sur-Mer, les classements en tête de l’épreuve ont été sérieusement bousculés. Et si Jean-Luc Georges et Michel Périn (Ford Escort n°73) mènent toujours la danse, ce sont désormais deux équipages belges qui les talonnent. Grands vainqueurs de l’étape du jour, Johnny Delhez et Yves Noelanders (Ford Sierra Cosworth n°4) s’emparent de la 2e place, alors qu’Etienne Baugnée et Benoît Rémion (Porsche 911 SC n°3) complètent le podium provisoire. L’ultime journée nous promet un magnifique sprint final jusqu’à Cavalaire.

ERREUR DE CARBURANT. L’Austin Healey n°90 de Dennis et Frédéric Duquenne a été immobilisée c’est après-midi après le passage à la pompe. En cause : une erreur dans le choix du carburant. Il est vrai qu’avec du Diesel, la belle Anglaise marche nettement moins bien !

 

ALPINE ET PORSCHE : JE T’AIME, MOI NON PLUS ! Entre les Alpine et les Porsche, c’est l’amour vache ! Après l’accrochage, dans la 2e ZR du jour, entre l’A310 n°50 des Paolin et la Carrera de Jackie Jaquet, c’est, en fin d’après-midi, une marche arrière malencontreuse de Sandrine Arni dans la calandre de l’Alpine de Joël Grangeret qui finit de confirmer le contentieux existant entre les marques françaises et allemandes ! Heureusement un constat à l’amiable et une bonne entente entre les équipages finit par régler ces… malentendus.

BARRAGE AU PARQUETOUT. C’est malheureusement devenu une mauvaise habitude : le passage d’un rallye de régularité sur route ouverte, dans le respect du code de la route et agrée par les différentes Préfectures locales, aiguise parfois des vocations auprès de certains habitants de villages traversés. C’est ainsi qu’un justicier de la route, décida de placer son véhicule en travers pour barrer le chemin à une dizaine d’équipages au départ de la première ZR de l’après-midi. Heureusement, les choses rentrèrent très vite dans l’ordre…

OH LES FILLES ! Peu enclin à abîmer leur Porsche louée en dernière minute, Valérie Bossart et Sabine Guillien (Porsche 911 n°14) ont décidé de lever le pied dans la première ZR du jour. Du coup, elles dégringolent au classement général de la journée et voient s’envoler le podium final… Les Princesses ont pourtant été vengées par la victoire en ZR de Célimène Lachenal (Ford Escort n°35), après celle de Françoise Mahul et Stéphane Heymans (Fiat 124 n°19) dans l’étape d’hier, avant leur abandon définitif pour un bris de nez de pont.

 

LE SPRINT FINAL. Confortable leader depuis l’arrivée à Briançon, Jean-Luc Georges et Michel Périn (Ford Escort n°73) mènent la danse avec 143 points. Mais tout reste possible lors de l’ultime étape menant à Cavalaire. Derrière le duo franco-suisse ce sont trois équipages Belges qui mènent la chasse et se disputeront les places d’honneur sur le podium. Dix points seulement séparent le duo Delhez-Noelanders (182 pts), deuxièmes provisoirement, d’Yves Deflandre et Joseph Lambert (192 pts), les lauréats de l’an dernier, quatrièmes derrière l’autre Porsche du tandem Baugnée-Rémion.

INTERVIEWS

 

Patrick Zaniroli (Fra/organisateur) : « Avec une seule étape à effectuer jusque Cavalaire, l’issue sportive s’annonce encore serrée. Je peux vous assurer que les 3 dernières ZR tracées dans l’arrière-pays varois, avant l’arrivée sur le podium de Cavalaire vaudront leurs pesants de points… Tout cela au terme d’une journée mouvementée qui a déjà vu pas mal de chamboulements au niveau du classement général. Rien n’est joué… loin de là ! »

 

Johnny Delhez (Bel/Ford Sierra Cosworth n°4) : « On a connu des petits soucis de direction assistée avec une fuite au niveau d’un flexible. Nous avons ajouté de l’huile avant chaque ZR et tout s’est bien passé. Là nous nous emparons de la 2e place et je me demande si je ne devrais pas investir un peu plus dans cette Sierra en vue d’autres épreuves… »

 

Jean-Pierre Verneuil (Fra/Renault Turbo 5 n°10) : « Ce Trophée des Alpes est un vrai régal, tant pour les pilotes que pour leurs navigateurs. Depuis deux jours, nous évoluons sur des ZR techniques à souhait et dans des décors extraordinaires. Malheureusement, ce matin une petite erreur de navigation nous a fort pénalisé. »

 

Dirk Van Rompuy (Bel/Opel Ascona n°23) : “Quel plaisir tout au long des ZR! C’est un rallye très sportif et nous en redemandons ! Ce matin nous avons dû effectuer quelques calculs supplémentaires, car notre carton de pointage de la matinée avait disparu. Mais là, nous prenons vraiment beaucoup de plaisir. Les décors et les paysages sont tout simplement extraordinaires !