Revivez l'édition 2016

Vérifications & Prologue

Dimanche 31 janvier : Vérifications & prologue

SINGING IN THE RAIN…

La pluie qui s’abat sur le Doubs et le Jura n’a découragé personne. Equipages et spectateurs se sont fixés rendez-vous en ce dernier dimanche de janvier à Pontarlier pour assister aux vérifications et au prologue nocturne du 62e Rallye Neige et Glace. Car la deuxième ville la plus haute perchée de France n’a pas lésiné sur les moyens pour célébrer son principal rendez-vous automobile hivernal. Avec pas moins de 110 voitures engagées cette édition 2016 confirme sa montée en flèche en matière de participation, mais également niveau de la qualité de son plateau. Descendus par dizaines de leur plat pays, une trentaine de concurrents belges ont rallié la capitale du Doubs pour y perpétuer une tradition bien de chez eux, à savoir, la mainmise sur le podium final. Depuis près de dix ans, nos sympathiques amis du nord dominent le plus sportif des rallyes hivernaux. Mais même si les trois équipages s’étant partagés les six derniers lauriers sont bel et bien au départ, les Français et nombre d’équipages italiens paraissent déterminés à ne pas se laisser faire. Il en va de même pour Henri Pescarolo et Michel Périn (Porsche 911), enfin équipés des pneus les plus performants mais qui devront composer avec ces conditions particulières.Monsieur Le Mans et Monsieur Dakar visent donc ouvertement une place sur le podium final… En soirée, au terme d’un briefing général, le prologue de 25km disputé dans la célèbre Côte du Larmont a offert à chacun l’occasion de déterminer son ordre de départ en vue de la première étape de ce lundi dans le Jura…

DEFLANDRE : LA PASSE DE QUATRE ? Lauréat en 2010, 2011 et 2015, le Belge Yves Deflandre a débarqué à Pontarlier pour cueillir sa quatrième couronne. Et puisque les années sans neige lui conviennent également, on peut dire que le pilote liégeois couve quelques ambitions et comptera certainement parmi les grandissimes favoris de cette 62e édition…

GARE AUX RADARS ! Afin d’assurer l’avenir de l’épreuve dans le décor magique du Doubs et du Jura, il sera impératif de respecter cette année les ‘ZONES 30’ indiquées sur le road-book. L’organisation, très à cheval sur la sécurité, a donc décidé, comme ce fut déjà le cas l’an dernier, d’activer la fonction de surveillance sur le GPS Tripy qui équipe chaque voiture. Désormais indiquées comme ‘ZONE RADAR’, ces secteurs signaleront instantanément tout excès de vitesse au PC Course et entraîneront de lourdes pénalités.

PONTARLIER. Deuxième ville la pus haute de France après Briançon, Pontarlier est partenaire du Neige et Glace pour la 4e année consécutive et a accueilli le rallye dans son centre-ville pittoresque pour l’exposition des voitures au public, ces samedi 30 et 31 janvier. C’est également le chef-lieu du Doubs qui fêtera les lauréats de cette édition 2016, avec le podium dressé, mercredi dès 15h sur la Place d’Arçon…

LE CHOIX DES GOMMES. Entre neige, glace, terre et boue : les équipages font face à un véritable casse-tête au niveau du choix de pneumatiques. Faut-il ranger les clous ? Faut-il les conserver ? Le dilemme a déjà fait débat lors de vérifications, dans les installations de la concession Subaru Bellamy de Pontarlier. Une chose est certaine : la météo instable qui est annoncée pour ce 62e Neige et Glace promet de nombreux rebondissements.

TOUS CHEZ SUBARU ! Nouveau sponsor de l’épreuve, le Groupe automobile Bellamy, très présent en Franche-Comté, accueilli les vérifications techniques et administratives du Neige et Glace dans les installations de sa toute nouvelle concession Subaru, l’Expo à Pontarlier. Par ailleurs, le Groupe Bellamy met également plusieurs véhicules à disposition de l’organisation parmi lesquels la toute nouvelle Subaru WRC STi pilotée en voiture ouvreuse par Patrick Zaniroli, mais également des Subaru Outback et Forester.

LES 4x4 ENTRE ELLES. Nouveauté 2016 sur ce Rallye Neige et Glace, le véhicules 4x4 possèderont leur classement propre. Et si les classements partiels permettront encore la comparaison avec les ‘deux roues’, les tractions intégrales qui ouvriront quotidiennement le parcours, possèdent un classement général distinct, ce qui signifie que cette édition 2016 livrera deux vainqueurs différents. Dans le peloton des 4X4, on retrouve une majorité d’Audi Quattro, mais aussi de nombreuses Lancia Delta Integrale, comme des BMW 325 ix…

DUEZ : TOUTE PREMIÈRE FOIS. Après plusieurs participations au Monte Carlo Historique, le grand champion automobile belge, Marc Duez s’essaie pour la première fois au Neige et Glace, au volant d’une petite Citroën AX Sport de 1988.

UN PROLOGUE AL DENTE ! Une fois n’est pas coutume, ce sont les Italiens Marco Leva et son équipière Alexia Giugni (Lancia Fulvia n°55) qui remportent le prologue nocturne tracé dans la côte du Larmont. Avec six points de pénalité, ils devancent d’une unité seulement un autre ‘couple’, français celui-là, composé d’Axel et Sandrine Jullien (BMW 325 xi n°17) eux-mêmes ex æquo avec trois équipages belges : Deflandre/Gully (Porsche 911 n°30), les triple vainqueurs de l’épreuve, Van Dalen/Minguet (Ford Escort n°42) et Van Rompuy/Vermant (Opel Ascona n°52). Voilà qui promet déjà quelques belles étincelles, dès ce lundi matin sur les chemins verglacés du Jura !

INTERVIEWS

PATRICK ZANIROLI (organisateur) : «Les concurrents nous ont fait confiance et je les en remercie. Dommage que la neige ne soit pas au rendez-vous cette année, mais je crois que cet hiver particulièrement doux est une exception. Cette météo capricieuse à laquelle nous faisons face ne fait que pimenter un peu la course, car les choix tactiques seront très variables. De la glace persiste sur certaines portions et c’est pourquoi nous obligerons les équipages à chausser leurs voitures de pneus clous pour la première étape de lundi. Il s’agira de les préserver pour les passages les plus délicats. Avec d’importantes chutes de neige annoncées pour mercredi, cette édition s’annonce déjà mémorable!»

HENRI PESCAROLO (Fra/Porsche 911 n°45) : «Pour une fois que Michel et moi avions les bons pneus neige, il n’y en a quasiment plus ! Chaque année nous faisons partie des favoris, mais cette année encore il sera difficile de battre l’armada des Belges qui appartiennent aux grands spécialistes de la discipline. Je prends néanmoins énormément de plaisir à revenir chaque hiver dans ma région natale…»

MARC DUEZ (Bel/Citroën AX Sport n°44) : «C’est une grande première pour moi. Même si j’ai quelques difficultés à gérer les subtilités de la régularité, je suis très heureux de pouvoir participer à ce Rallye Neige et Glace qui bénéficie, à juste titre, d’une excellente réputation. Il suffit d’observer la liste des engagés pour se rendre compte qu’il s’agit d’un rendez-vous incontournable dans le calendrier des épreuves hivernales… »

ERIC TORREJON
(Fra/Audi Quattro n°1) :
“La catégorie 4x4 est vraiment un plus où nous nous retrouvons entièrement. Avec une bonne vingtaine de tractions intégrales au départ, la bataille vaudra vraiment le déplacement. Je crois que nous aurons notre mot à die, mais gare à la petite faute qui risque de coûter très cher, particulièrement dans ces conditions”