Le Parcours

Du 2 au 7 juin 2018

L’événement automobile féminin sans pareil !

Paris, Zoo Parc de Beauval, Vichy, Toulouse, Formigal, Biarritz

 

Du 2 au 7 juin 2018, le 19e Rallye des Princesses Richard Mille est comme à son habitude le rendez-vous automobile féminin de l’année. De Paris à Biarritz, c’est 90 équipages qui vont prendre la mesure du mot évasion. Au volant de voitures de collections, c’est un tout nouveau parcours reliant la côte Basque que les participantes vont devoir affronter.

 

LE PARCOURS  2018

 

Samedi 2 juin 2018 : Journée de vérifications Paris, Place Vendôme

Comme le veut la tradition, c’est sur la mythique Place Vendôme que se déroulent les vérifications du  19ème Rallye des Princesses Richard Mille. Toute la journée, c’est là que les véhicules sont passés aux cribles et les derniers conseils prodigués aux 180 princesses inscrites à la compétition. Ainsi, en ce samedi de Printemps, tous les équipages vont pouvoir se retrouver et profiter d’un dernier moment convivial avec leurs proches, le public et les journalistes avant que la course ne prenne le dessus. Toujours pour faire honneur à la tradition, la journée se termine par un immanquable du Rallye des Princesses Richard Mille : le cocktail d’ouverture dans le grand salon du Pavillon Vendôme Potel et Chabot. Véritable événement dans l’événement, c’est l’assurance de passer une magnifique soirée avant une semaine haletante.

 

Dimanche 3 juin 2018 : 1ère étape, 320 km, 4 zones de régularité

Paris - Sandillon – Zoo Parc de Beauval : « De l’Orléanais à la Sologne »

Dimanche matin, le départ du 19ème Rallye des Princesses Richard Mille est donné dès 8h30. Les participantes quittent la Place Vendôme dans l’ordre des numéros pour une liaison de 80 kilomètres afin de sortir de Paris et de sa région. Les 90 équipages découvrent la campagne à Guillerval, non sans avoir emprunter la mythique RN20 pour arriver à la 1ère Zone de Régularité (ZR) de cette 19ème édition. Alternant grandes étendues cultivées typique de l’Essonne et quelques passages vallonnés, cette première épreuve de régularité comporte son lot de difficultés et autres pièges qui font le charme du Rallye des Princesses Richard Mille. Changements de moyennes et navigations vont permettre à toutes de se mettre dans le bain ! Les princesses évolueront sur des petites départementales, alternant jolis hameaux, forêts et parcelles agricoles. Elles rejoindront ainsi le Loiret en liaison, non sans avoir croisé le magnifique château de Chamerolles. À proximité de Ingrannes, après une pause café bien méritée, la 2ème ZR de la matinée emmènera les concurrentes à travers la forêt domaniale d’Orléans pour une épreuve tout en navigation où chaque carrefour sera à considérer. Le travail de la copilote va être primordial ! Après une courte liaison, la caravane du rallye rejoindra Sandillon pour une pause déjeuner au terme des 180 kilomètres de cette première matinée.

 

Déjeuner de charme dans la halle du château de Champvallins. Datant du XVIIIème siècle, cet écrin de calme et de verdure accueillera les équipages à partir de 12h20.

L’après-midi est un peu plus court avec 140 kilomètres à parcourir. Le Rallye des Princesses Richard Mille entre en Sologne. Via une longue liaison, les princesses traversent Lamotte-Beuvron et arpentent le Loir-et-Cher en longeant forêts et étangs qui caractérisent ce département. À la sortie de Mennetou-sur-Cher, en parallèle de la rivière éponyme, c’est deux ZR coup sur coup qu’il va falloir affronter. Le jeu de piste continue pour les participantes. La troisième zone de la journée reprend les codes de la matinée avec un parcours légèrement vallonné, sillonnant entre cultures et espaces boisés sans grandes difficultés. Il n’en va pas de même pour l’ultime secteur chronométré du jour. Aux abords du petit village de Dun-le-Poëlier, ce sont les navigatrices qui seront mises à l’honneur. Virages à l’équerre, fourches, carrefour complet, routes peu marquées… le vocabulaire des équipages va s’enrichir avant de rejoindre le Zoo Parc de Beauval. Le complexe hôtelier qui accueille le Rallye des Princesses Richard Mille est situé au cœur des Châteaux de la Loire, à deux pas du fameux zoo qui héberge les pandas qui font la fierté de la région.

 

Lundi 4 juin 2018 : 2ème étape, 309 km, 4 zones de régularité

Zoo Parc de Beauval – Peufeilhoux - Vichy : « Navigation et Châteaux »

Les princesses quitteront Beauval dès 8h30. Sur cet itinéraire mainte fois emprunté par le rallye, la nouveauté sera de mise avec pas moins de trois zones de régularité inédites. Navigation sera le mot d’ordre de cette deuxième journée, à tel point que de l’avis des organisateurs, l’équipage à même de remporter l’étape pourra se targuer de parfaitement maitriser l’orientation et la régularité, de quoi prendre un avantage sérieux au classement général. La première zone de la matinée est un classique du Rallye des Princesses Richard Mille. À la sortie de Luçay-sur-Mâle, ce sont des routes sinueuses entre bois et hameaux qui attendent les concurrentes. Il s’en suit une belle liaison via Levroux avec un contournement de la ville de Châteauroux. En entrant dans le Cher, en périphérie de Lignières, la pause café ne devrait pas être de trop avant d’attaquer l’un des morceaux de bravoure de la journée ! Dans le pays berrichon de Georges Sand, les princesses vont devoir faire preuve de caractère pour affronter la deuxième ZR du jour. Tout en changement de directions, il ne faudra pas s’emmêler dans les notes pour trouver sa route.  Au terme de 174 kilomètres, c’est au Sud de Meaulne que les concurrentes feront escale.

 

Déjeuner authentique dans la cour du château de Peufeilhoux. Construit à la fin du XVème siècle sur un piton rocheux, il accueillera les équipages à partir de 11h50.

Au départ du château de Peufeilhoux, l’itinéraire du 19ème Rallye des Princesses contourne Montluçon. Une liaison d’une cinquantaine de kilomètres emmène la caravane jusque dans le Puy-de-Dôme avec un départ de ZR dans le petit village de La Loge. Outre la navigation, les princesses vont devoir composer avec le relief. Tout en petites collines escarpées, l’après-midi s’annonce sportive. Relativement courte, la septième régularité de l’épreuve voit également arriver de sérieuses notions de pilotage avec des virages en épingle à cheveux et des courbes variées. Montée, descente, changement de direction imprévisibles, on est dans le vif du sujet ! Ce n’est pas l’épreuve suivante qui dira le contraire. Après une courte liaison, c’est un véritable jeu de piste qu’il va falloir affronter. En surplomb de la Sioule, les intersections sont aussi multiples que les changements de direction. L’écart entre les notes est régulièrement sous les 50 mètres, la vigilance sera de mise. Heureusement un arrêt bien mérité, dans les sublimes Gorges de la Sioule, attend les concurrentes à la sortie de cette dernière zone de la journée. De quoi reprendre un peu d’énergie pour les derniers kilomètres à parcourir en direction de Vichy. Pour notre plus grand plaisir, la cité thermale de l’Allier accueille de nouveau le Rallye des Princesses Richard Mille. Les véhicules seront exposés au Parc des Sources, tandis que les participantes prendront un repos bien mérité aux hôtels Vichy-Célestins Spa et Vichy Thermalia.

 

Mardi 5 juin 2018 : 3ème étape, 482 km, 4 zones de régularité

Vichy – La Goudalie - Toulouse : « Marathon Woman »

 

Dès 8h00, départ de la première voiture depuis le Parc des Sources pour une troisième journée de course qui s’annonce comme la plus longue du rallye, mais également 100% inédite. Une liaison autoroutière emmène d’abord les concurrentes en direction du Cantal. À la sortie de Massiac, la pause café devrait permettre aux princesses d’affronter les deux zones de régularité qui suivent. Peu de navigation, le pilotage reprend le dessus. La première ZR du jour descend plein Sud dans la moyenne montagne auvergnate. Ce terrain de jeu idéal pour la régularité est particulièrement sélectif. Sur la route du deuxième ZR, c’est le grandiose château du Sailhant qui vous fera face. Construit sur un éperon basaltique, il défend Saint-Flour où le Rallye des Princesses Richard Mille ne fait que passer pour aller chercher la deuxième épreuve sportive de la matinée. Au départ d’Oradour, c’est sur une belle chaussée à flanc de montagne qui surplombe la Truyère, principal affluent du Lot, que la course reprend ses droits. Là encore, les routes sélectives des Monts du Cantal devraient mettre en avant le coup de volant des meilleures pilotes. C’est en liaison que les participantes traverseront Laguiole puis Espalion avant de rejoindre l’Aveyron par le petit village de Bozoul. Niché autour d’un canyon naturel, cette cité exceptionnelle fait office de porte pour le pays du Haut Rouergue. Quelques kilomètres plus loin c’est au Domaine de la Goudalie que le rallye prendra une pause bien méritée.

 

Déjeuner au Domaine de la Goudalie à Rodelle. Cette bâtisse authentique et atypique du XIXème accueillera les équipages du rallye à partir de 13h00.

Au départ du Domaine de la Goudalie, les équipages s’enfoncent au cœur de l’Aveyron. La première zone de régularité attend les concurrentes dans le petit hameau des Planques après une belle liaison dans le terroir. Au pilotage et aux dénivelés du matin vient ici s’ajouter la navigation. Particulièrement technique et relativement longue, c’est un morceau de choix dont le Rallye des Princesses Richard Mille a le secret. Par ailleurs, ce premier secteur chronométré permet de contourner Rodez, pour atteindre Baraqueville et prendre la direction de Camjac, pour rapidement enchainer sur une seconde zone de régularité. Large et serpentant au grès des lits de rivières, elle offre son lot de difficultés et devrait permettre de finir la journée sportive en beauté. La suite c’est une longue liaison par les voies rapides pour rejoindre Albi puis Toulouse, non sans contourner le centre ville de cette dernière pour éviter l’heure de pointe. Installé au sein du musée Aeroscopia, juste au pied du légendaire Concorde, le podium de cette troisième étape promet un mariage grandiose entre automobile de prestige et aéronautique. Nul doute qu’après 482 kilomètres, les concurrentes auront a cœur de rejoindre le Radisson Blu de Blagnac pour savourer leur soirée.

 

Mercredi 6 juin 2018: 4ème étape, 309 km, 4 zones de régularité

Toulouse – L’Escaladieu – Formigal (Esp.) : « De la Garonne au Béarn »

 

Dès 8h30, la première auto quittera Toulouse pour une liaison d’une soixantaine de kilomètres, jusqu’au petit village de Couladère. À partir de là, c’est plein Ouest. Aux pieds des Pyrénées, c’est une ZR mêlant habilement routes tortueuses et changements de direction imprévisibles que les princesses vont devoir affronter. Pour ne rien gâcher, le décor de ces terres Occitanes est grandiose avec les montagnes pour seule ligne d’horizon, à condition de pouvoir quitter le road-book des yeux. Heureusement, la liaison qui suit offre elle aussi son lot de décors à couper le souffle. De l’Ariège à la Haute-Garonne, la route emmène les concurrentes jusque dans les Hautes-Pyrénées pour rejoindre le déjeuner à l’abbaye de l’Escaladieu. Avant ce repos bien mérité, il faudra toutefois affronter une superbe zone de régularité dans les Baronnies, sous le regard du Pic du Midi de Bigorre. Tout en vallons et routes sinueuses, c’est une ZR parfaite pour se mettre en appétit puisqu’elle s’achève aux portes de l’abbaye !

Déjeuner à l’abbaye de l’Escaladieu. Au pied du château de Mauvezin, cette abbaye cistercienne du XIIème siècle accueillera les équipages du rallye à partir de 12h10.

Au départ de l’abbaye de l’Escaladieu, c’est par une traversée de Bagnères-de-Bigorre que l’après midi commence. À la sortie du village de Trebons, la troisième zone de régularité de la journée attend les équipages. Dans la discrète vallée du Castelloubon, en pleine région montagneuse du Lavedan, c’est une épreuve chronométrée alternant végétation luxuriante et  constructions d’une autre époque qui se profile. Peu de navigation, quelques pièges malgré tout ; le pilotage règne en maitre sur ces routes vallonnées et sinueuses qui emmènent les princesses jusqu’au Gave de Pau. Il s’en suit une liaison le long de la rivière pour aller traverser  Argelès-Gazost et s’enfoncer dans le Val d’Azun jusqu’à Arrens-Marsous. À l’ombre du Pic du Balaïtous (3144 m), c’est un challenge de taille qui attend les princesses avec l’ascension du col du Soulor et du col de l’Aubisque en régularité. Toute la fin d’après-midi se déroule dans des paysages à couper le souffle, la liaison vers Formigal par le col du Pourtalet faisant office de cerise sur le gâteau. Le soir c’est le sublime Hôtel Aragon Hills qui accueille les princesses, parfait pour digérer les 130 kilomètres de cette apres-midi.

 

 

Jeudi 7 juin 2018 : 5ème étape, 290 km, 3 zones de régularité

Formigal (Esp.) – Bidarray – Biarritz : « Mendi eta Itsas / Montagne et Mer»

C’est la dernière ligne droite du Rallye des Princesses Richard Mille, même si c’est plutôt de virages, courbes et autres épingles dont il va s’agir pour cette ultime journée ! Le rallye quitte l’Espagne et le pays Aragon dès 8h30 pour affronter pas moins de trois épreuves chronométrées. La descente du Col du Portalet fera office d’échauffement avant une belle ZR entre Arudy et Asasp-Arros pour les concurrentes. Une fois arrivée en vallée d’Aspe, direction, via une courte liaison, le petit village typique d’Osse-en-Aspe et ses rues tortueuses à souhait. De là c’est de nouveau une régularité d’anthologie qui attend les concurrentes. Les routes étroites et vallonnées du pays Basque devraient réserver leur lot de surprises et assurer une fin de course passionnante. Après une nouvelle liaison relativement courte, la dix-neuvième et dernière zone de régularité attend les concurrentes dans le village de Larrau. C’est là encore un morceau de bravoure que les princesses vont devoir affronter. Ce n’est pas moins de quatre cols qu’il va falloir franchir et d’innombrables épingles à cheveux ! Les difficultés démarrent d’abord avec l’ascension du col d’Orgambidesca jusqu’au chalets d’Iraty. Ensuite il faudra franchir les cols de Sourzay, d’Irau et d’Arthé pour rejoindre Saint-Jean-Pied-de-Port. La route serpente au milieu des montagnes dans un décor sublime. La partie sportive finit ainsi en apothéose ! Il ne reste plus qu’aux concurrentes à rejoindre Bidarray et la luxueuse Auberge Ostape pour savourer une pause de deux heures avant l’arrivée, parfait pour savourer les plaisirs de la table et du musée Porsche présent sur les lieux.

 

Cette 19ème édition se termine par une belle fin sportive. Le déjeuner aura lieu à l’Auberge Ostape à partir de 12h00

Après cette étape de montagne, direction Biarritz qui nous accueille à la Cité de l’Océan pour fêter l’arrivée du 19ème Rallye des Princesses Richard Mille

La soirée de Gala aura lieu dans le cadre du somptueux Château d’Arcangues.